google72fe25637dc52c5d.html Daniel Léveillé | Amour, acide et noix
Capture d’écran 2018-09-12 à 12.22.54.pn

© John Morstad/ F. Boivin, D. St-Pierre, D.Kilburn, I. Milicevic

Amour, acide et noix

Quatre corps donnés à la danse révèlent ce qui se love derrière la peau étrangement blanche: le muscle, l’eau, le souffle, l’énergie, un état d’être à la vie, terriblement vivant et attentif à l’autre, malgré tout ou à cause du besoin de n’être pas complètement seul. dit la solitude, mais aussi et surtout l’infinie tendresse du toucher, la dureté de la vie et le désir d’élévation ou d’évasion de ce corps parfois si lourd. offre la nudité comme seule alternative à une lecture du corps, sans fard, ni fausse pudeur. La peau n’est-elle pas le véritable costume du corps?

 

Chorégraphie Daniel Léveillé

Danseurs à la création Jean-François Déziel, David Kilburn, Ivana Milicevic, Dave St-Pierre

Conception lumières Marc Parent

Musique Les Quatre saisons de Antonio Vivaldi

Répétitrice Marie-Andrée Gougeon (à la création), Sophie Corriveau (à la reprise)

 

Production Daniel Léveillé Danse

Soutien à la création Agora de la Danse (Montréal); Faculté des arts et département de danse de l'UQÀM

Année de création 2001

Please reload