google72fe25637dc52c5d.html Daniel Léveillé | La pudeur des icebergs
Capture d’écran 2018-09-12 à 12.22.54.pn

© Rolline Laporte / I. Milicevic, S. Gladyszewski

La pudeur des icebergs

La pudeur des icebergs, cristallisation d'une réflexion sur la présence fragile de soi à l'autre. Sur la scène, nous découvrons, bouleversés, des corps nus dans un espace nu subissant l'essentielle vulnérabilité de la condition humaine où l'être remporte parfois des victoires inespérées sur le paraître. Les trios alternent avec les duos, et l'absence de compétition amoureuse neutralise toute forme d'exclusion. Car ce n'est pas de conquête qu'il s'agit mais plutôt d'une exploration de tous les possibles et des efforts inouïs qu'exige le simple fait d'être vivant. Avec cette oeuvre épurée, Daniel Léveillé creuse encore plus profondément le seul et même sillon : la dure confrontation du corps face au corps de l'autre, les mystérieuses relations des corps dans l'espace, le tracé, l'élan et la chute inexorable du mouvement.

 

Chorégraphie Daniel Léveillé

Danseurs à la création Frédéric Boivin, Mathieu Campeau,  Stéphane Gladyszewski, David Kilburn, Ivana Milicevic, Dave St-Pierre

Conception Lumières Marc Parent

Musique Chopin

Traitement sonore David Kilburn, Laurent Maslé

Direction des répétitions Marie-Andrée Gougeon (à la création), Sophie Corriveau (à la reprise)

Production Daniel Léveillé Danse

Coproduction Fonds de création du réseau CanDanse et ses partenaires - Agora de la Danse, Brian Webb Dance Company, Festival Danse Canada, Centre National des Arts, Vancouver East Cultural Centre - et Danspace Project (New York)

Soutien à la création Faculté des arts et département de danse de l’UQÀM

Année de création 2004

Please reload